Au revoir Sheevaplug, bonjour petit serveur

- Matériel

Il y a quelques semaines j’avais fait un article sur ma volonté de changer de serveur, mais je restais bloqué par les choix qui s’offraient à moi et je ne savais pas trop quoi choisir. Ce temps est aujourd’hui révolu, le site de la Sheevaboite tourne sur un serveur tout neuf, plus puissant et presque évolutif.
Petite description du nouveau serveur et des choix que j’ai opéré pour monter ce nouveau serveur…

Le matériel

Ancien utilisateur d’un Sheevaplug, si il y avait une chose que j’avais apprécié c’était le silence de la machine, j’ai donc cherché à faire une machine puissante mais parfaitement silencieuse. Quand je dis silencieux j’entend un machine sans ventilateur, malheureusement j’ai quand même besoin de stockage et donc du bruit d’un disque dur.

Pour monter le serveur, j’ai acheté les composants suivants :

Ces quatres composants m’auront couté environ 270€ frais de port compris sur LDLC.com, j’ai été livré très rapidement mais j’ai mis plusieurs soirs pour monter la machine.
Je me suis rendu compte que je n’étais plus vraiment un bidouilleur d’ordinateur, ce n’est plus quelque chose qui m’intéresse comme cela était le cas au moment de mes études. Néanmoins, j’ai réussi à faire rentrer tout ce beau monde dans le petit boitier et à y installer un système d’exploitation plus rapidement qu’avec un Sheevaplug.

Le système d’exploitation

Deux gros inconvénients du Sheevaplug étaient l’architecture ‘armel’ et le système de boot, avec la nouvelle Sheevaboite, j’ai dit adieu à ces problèmes. En effet, une simple clé USB préparée sur mon Mac en 5 minutes m’a permis de faire une installation de Debian à partir d’internet et 15 minutes plus tard, le serveur était déjà prêt à reprendre le flambeau du Sheevaplug.

J’en ai profité pour basculer tout de suite sur la version Sid (unstable) pour avoir les dernières versions des binaires et pour transférer les fichiers de configuration du Sheevaplug vers le nouveau serveur. Grâce à SSH, la transition des réglages entre le plug et le nouveau serveur aura pris très peu de temps.

Problème de température ?

Comme vous devez vous en douter, je suis ravi de ce nouveau serveur qui comble mes exigences de puissance et de silence. En revanche, je suis un peu inquiet par rapport à la température du serveur, car le serveur est aujourd’hui placé dans mon meuble TV derrière une porte. Lorsque j’ouvre la porte, on sent que le serveur dégage plus de chaleur que le Sheevaplug et c’est ça qui me stresse un peu.
Du coup, j’ai voulu voir la température des processeurs en idle et voici ce que j’obtiens :

$> sensors
coretemp-isa-0000Adapter: ISA adapter
Core 0:       +62.0°C  (crit = +100.0°C)
Core 1:       +63.0°C  (crit = +100.0°C)

nct6776-isa-0290
Adapter: ISA adapterVcore:        +1.22 V  (min =  +0.00 V, max =  +1.74 V)
in1:          +1.81 V  (min =  +0.00 V, max SB:         +3.44 V  (min =  +2.98 V, max =  +3.63 V)
Vbat:         +3.28 V  (min =  +2.70 V, max =  +3.63 V)fan1:           0 RPM  (min =    0 RPM)  ALARM
fan2:           0 RPM  (min =    0 RPM)  ALARMfan3:           0 RPM  (min =    0 RPM)  ALARM
fan4:           0 RPM  (min =    0 RPM)  ALARMfan5:           0 RPM  (min =    0 RPM)  ALARM
SYSTIN:       +51.0°C  (high =  +0.0°C, hyst =  +0.0°C)  ALARM  sensor = thermistor
CPUTIN:       +59.0°C  (high = +80.0°C, hyst = +75.0°C)  sensor = thermistor
AUXTIN:       +34.0°C  (high = +80.0°C, hyst = +75.0°C)  sensor = thermistorcpu0_vid:    +2.050 V
intrusion0:  ALARM
intrusion1:  ALARM)

Ca me semble être des températures tolérables mais assez élevées pour une machine qui ne fait aucun traitement spécifique. Du coup, je suis à la recherche d’une solution de monitoring des températures avec une interface web pour pouvoir consulter tout ça à distance. Si vous avez des liens à partager, n’hésitez pas dans les commentaires.

Conclusion

Jusqu’à présent je suis très satisfait de ce changement de serveur qui manque juste de stockage mais je dois récupérer un disque dur de Macbook bientôt. Le serveur prend plus de place qu’un Sheevaplug mais la possibilité de pouvoir l’accrocher derrière la TV me parait être une excellente idée pour gagner de la place dans mon meuble et mais surtout pour diminuer la température de la machine sans ajouter de ventilateur.

L’autre grosse satisfaction a été la rapidité avec laquelle les différents services que j’utilisais ont été réinstallés et de voir que la machine a encore la pêche. Je vais enfin pouvoir réinstaller Timemachine, installer un VPN, tester un lecteur de flux RSS,…

Néanmoins, il y a un aspect que je n’ai pas eu le temps de tester, c’est la consommation électrique du serveur. Bien sur, le nouveau serveur consomme plus qu’un plug-computer mais je pense que la consommation doit être plus que raisonnable, j’espère tout de même qu’elle ne dépasse pas les 30W, j’achèterai un appareil pour mesurer cela plus tard.

Voilà, c’est terminé pour ce petit retour sur le nouveau serveur, si vous avez des questions sur les choix matériels ou sur la migration des données n’hésitez pas à les poser dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’en discuter.

Partager sur Twitter