Comment déménager un serveur auto-hébergé ?

- Auto-hébergement

Le principe même de l'auto-hébergement est d'héberger des services web à son domicile. Mais que se passe-t-il lorsque l'on est amené à déménager ?
C'est exactement le problème que je vais rencontrer bientôt pour ce blog et que je n'avais pas anticipé lors de la création de ce blog. Voici quelques explications pour gérer au mieux cette épreuve...

L'objectif est de n'avoir aucune interruption de services pour les visiteurs mais également pour Google. Voici le plan d'action que je vais suivre pour essayer de ne pas être trop impacté par ce déménagement...

Sauvegardez, backupez

Déménager un serveur pour un professionnel est toujours une étape périlleuse, car il y a de multiples risques. On ne sait pas si le transport va bien se passer, on ne sait pas si la machine va redémarrer dans son nouvel emplacement, le réseau est-il prêt, a-t-il été testé auparavant...

C'est exactement la même chose pour un déménagement privé avec un serveur personnel, bien sur je ne souhaite à personne un déménagement galère mais n'oubliez pas de sauvegardez les données de votre serveur de la manière la plus efficace.
Personnellement, j'ai choisi de sauvegarder les données de configuration de l'OS sur une clé USB ainsi que sur un serveur SVN dans les nuages, à priori je suis couvert... Je n'ai pas besoin d'autres backup pour l'instant...

Créer le serveur temporaire

Pendant que le serveur sera hors-ligne, il faut avoir un autre serveur qui va prendre le relais, il existe des hébergements gratuits :

C'est l'option AlwaysData que j'ai retenu, bien que l'espace disque du serveur est restreint à 10Mo et le trafic 1Go par mois, c'est la meilleur solution pour mon cas.

Une fois l'option choisie, il faut recréer le serveur avec toutes les fonctionnalités de la prod si possible. Malheureusement si vous n'aviez pas la possibilité de le faire, je vous conseille de prévenir vos utilisateurs que le service est dégradé en raison d'un déménagement avec un bandeau ou un post par exemple.
Bien sur, n'oubliez pas de tester en long en large et en travers votre serveur temporaire pour qu'il colle le plus possible au serveur déménagé.

ATTENTION : Avant de choisir votre hébergement, assurez vous qu'il dispose bien d'une IP statique !!!

Modifier les DNS pour pointer vers le serveur temporaire

Une fois que le serveur de remplacement est prêt et à environ 5 jours du déménagement physique il va falloir modifier les DNS pour qu'ils pointent vers le serveur temporaire. De ce coté là, je n'ai pas de conseil particulier à vous donner, mais faites bien pointer tous les sous-domaines vers la bonne IP.

N'oubliez pas que la propagation DNS prend un peu de temps, en général 5 jours sont suffisants, mais personnellement je ferai la bascule des DNS au minimum une semaine avant mon déménagement physique.

Retour à la normale

Une fois le déménagement physique terminé, il y a la deux étapes pour revenir comme avant, c'est à dire votre sheevaplug redevient votre serveur :

  1. reporter les modifications du serveur temporaire vers le serveur,
  2. restaurer les DNS pour qu'ils pointent vers votre nouvelle IP fixe.

Une fois ces actions effectués, il faudra attendre encore quelques jours pour que la propagation DNS fasse son travail et pour voir à nouveau des visiteurs sur votre serveur.

Conclusion

Déménager un serveur personnel n'est pas une mince affaire comme pour les professionnels il va falloir prendre des précautions pour garantir la meilleur disponibilité possible. La création d'un serveur temporaire est également une bonne chose dans l'éventualité ou votre serveur crame, vous disposez d'une roue de secours qui sera bien agréable d'avoir en cas de problème. Donc une fois le serveur remis en place, ne supprimez pas les données sur le serveur temporaire.

Si vous avez déjà déménagé votre serveur auto-hébergé, n'hésitez pas à raconter comme cela c'est passé, si vous avez rencontré des galères auxquelles je n'avais pas pensées...

Partager sur Twitter