Cure de desintoxication de Google – Gmail

- Auto-hébergement

Premier article de la série “Cure de désintoxication de Google”, on commence par le plus gros morceau après le Search de Google je pense. Le premier service que j’ai voulu éliminer était Gmail, ni plus ni moins, moi qui utilise Gmail depuis 2005 pour tous mes mails.

Et c’est chose faite depuis le début du mois de mai, j’ai mis en place un petit serveur de mail ainsi qu’un webmail qui est auto-hébergé chez moi qui me permet de gérer moi-même mes mails sans avoir modifié ma manière de consommer mes mails.

Pourquoi abandonner Gmail ?

De mémoire, j’ai rarement été deçu par Gmail, mis à part quelques downtimes, des problèmes de configuration IMAP avec mon client lourd et des modifications d’UI malheureuses, j’ai été un “client” satisfait de Gmail avant ma prise de conscience. Néanmoins, j’avais quelques petites raisons qui m’ont motivées à faire le pas :

En plus l’affaire autour de Prism a sûrement encore fait diminué la confiance que j’avais envers les société américaines.

Pourquoi ne pas l’avoir abandonné plus tôt ?

La seule et bonne raison qui me vient à l’esprit est l’habitude. Mais après avoir réfléchi un peu, j’ai trouvé deux autres raisons : la gratuité et la stabilité. Car comme je le disais auparavant, Gmail est quand même un des meilleurs webmail au monde si ce n’est le meilleur (mais je ne suis pas un expert des webmails).

Mais le plus gros frein à ce changement aura sûrment été la peur devant la tâche colossale qui est de devoir modifier les informations personnels sur les sites que l’on consulte et ses correspondants de son changement d’adresse.

La solution : le Disc Station Manager de Synology

Au début, j’ai annoncé que le serveur mail était auto-hébergé chez moi, c’est la vérité mais ce n’est pas la SheevaBoite qui fait tourner ce serveur. En effet, en plus de la SheevaBoite, j’ai un NAS Synology qui tourne à la maison et c’est lui qui gère mes mails pour l’instant. Mais je pense que la SheevaBoite s’occupera de cela un jour.

Le NAS dispose d’un gestionnaire de paquets du NAS qui propose d’installer un serveur Mail et un service de Webmail Roundcube en quelques clics.

Bien que je ne sois pas satisfait à 100% de la solution, elle a le mérite de fonctionner plutôt bien pour l’instant puisque sur la centaine de mails envoyés, je n’ai eu que 3 échecs d’envois.

La suite

Bon vous vous en doutez, mes adresses @gmail fonctionnent toujours, elles ne servent plus que de relais mais je n’ai pas le choix de les conserver pour l’instant si je ne veux pas perdre de mails. Je pense les garder encore un an avant de les supprimer définitivement.

L’objectif final est que j’installe un vrai serveur mail sur la SheevaBoite parce que je suis bloqué avec les versions du système de Synology et elles commencent à dater un peu. Mais, je verrais ça un autre jour, parce que j’ai d’autres articles à écrire sur le sujet…

Partager sur Twitter