Les différentes normes de PoE et les autres…

- Matériel

Quand on parle de PoE, une personne un peu technique pense tout de suite à de l’alimentation électrique par câble Ethernet. Cela a l’air évident comme ça mais comme à chaque fois en informatique, le sujet du PoE n’est si simple.
En effet, il existe différentes normes qui ne garantissent forcément pas la rétro-compatibilité des matériels que vous souhaitez brancher sur votre switch PoE.

Principe du PoE

Un câble Ethernet est composé de 8 fils de cuivres (aussi appelés des brins) ou 4 paires des fils. Pour le transfert des données, seulement deux paires sont utilisées, une paire pour l’envoi des données et l’autre pour la réception. Ce qui fait qu’il reste 2 paires libres et qui ne sont jamais utilisés par la norme Ethernet standard (elles sont appelées les “spare pairs”).

Schéma d'utilisation des câbles Ethernet
Schéma d'utilisation des câbles Ethernet

Le PoE consiste à utiliser les “paires de rechanges” pour faire transiter du courant dans le câble afin que le périphérique à l’autre bout du fil puisse s’alimenté électriquement. Bon ça c’était au début, maintenant on peut faire transiter du courant sur toutes les paires du câble.

Intérêts du PoE

Le principal intérêt du PoE est de permettre d’alimenter des périphériques sans avoir à tirer des fils électriques et comme la longueur maximale théorique d’un câble Ethernet est de 100m, cela permet de simplifier le déploiement de périphériques lointains. En effet, avant il fallait faire parvenir l’électricité pour alimenter le device par une gaine et les datas via le câble Ethernet par une autre gaine. Avec le PoE électricité et data transitent par le même câble et la même gaine.

Un autre avantage du PoE est la possibilité d’utiliser un onduleur à un seul endroit et que les devices qui sont PoE en profitent. En effet, si un switch PoE ou un adapteur PoE est branché sur un onduleur et qu’une coupure de courant intervient les équipements branchés sur ce switch seront toujours alimentés tant que l’onduleur pourra fournir du courant. Ce qui rend l’utilisation du PoE très pratique pour l’installation de caméras de surveillance par exemple.

Les différentes normes PoE

Comme je disais, rien n’est simple en informatique et c’est maintenant qu’on va se rendre compte que c’est pareil pour le PoE. Quand vous achetez du matériel, vous devez faire attention aux normes qui sont supportées par votre switch et vos équipements.

Bien entendu, il faut aussi faire attention à la capacité de votre switch ou de votre adapteur à délivrer de la puissance. Si vous avez un switch capable de délivrer 50W, il ne faut pas que la somme des consommations des périphériques connectés soit supérieur. Cela va de soi !

PoE

Le PoE “standard” (norme 802.3af Type 1) est la plus vieille norme qui remonte déjà à 2003. Cette norme permet d’alimenter un périphérique qui a une consommation inférieur à 12.95W. Ce qui peut suffire pour un point d’accès wifi, un téléphone VOIP ou une caméra fixe.

La norme indique que des câbles Etherne de catégorie 3 peuvent suffire pour faire fonctionner un device mais vous serez limité à 100mbps en transit. Il faudra préférer des câbles de catégorie 5. C’est le type de PoE le plus répandu aujourd’hui au niveau des équipements.

PoE+

Le PoE+ ou “PoE plus” (norme 802.3at Type 2) est une amélioration de la norme PoE. Globalement, c’est uniquement la puissance délivrée qui augmente, ainsi c’est 25.5W qui peuvent être envoyés aux périphériques. Ce qui permet de brancher par exemple une caméra motorisée. La norme impose d’avoir au minimum des câbles de catégorie 5.

Une grande majorité des switchs aujourd’hui supportent cette norme.

4PPoE

Le 4PPoE (normae 802.3bt Type 3)est une amélioration de la normé précédente, elle permet de délivrer une puissance aux périphériques de 51W. C’est la dernière norme disponible pour le PoE. Avec une telle puissance, il y’a moyen d’alimenter un ordinateur qui commence à être puissant.

C’est la première norme qui est capable de faire transiter du courant sur toutes les paires d’un câble Ethernet.

PoE Type 4

Bon cette dernière norme PoE de type 4 est très récente, elle a été validé fin 2017 et elle n’a pas de nom. Elle s’appelle juste “Poe Type 4”. Elle permet en théorie de proposer une puissance de 90W aux périphériques, ce qui me semble énorme, mais il y aura un jour qui sait de vrai ordinateur qui pourront fonctionner en PoE.

Comme la norme de Type 3, elle utilise toutes les paires du câble pour alimenter les périphériques.

Et il y a ceux qui ne suivent pas les normes…

Les normes c’est bien mais elles sont faites pour ne pas être respectées, n’est-ce pas ? Et c’est maintenant que le bas blesse, il existe des industriels qui vendent des switchs et des périphériques qui ne respectent pas les normes du PoE de l’IEEE. Pourtant sur leur site, ils annoncent clairement leurs produits comme PoE mais ce n’est pas vraiment du PoE.

Prenons mon cas personnel, j’ai acheté il y a peu un interphone et un écran de marque Dahua qui sont vendus comme compatibles PoE, je pensais pouvoir les installer sur mon switch PoE Ubiquiti. Hélas après branchement et multiples essais mon interphone et mon écran ne s’allumaient pas.

Après vérification sur internet, j’ai compris que les périphériques ne fonctionnaient qu’avec le switch PoE vendu par Dahua, ce qui n’était pas forcément évident au moment d’acheter le matériel et du coup rend cette solution moins intéressante…

Switch PoE Dahua 6 ports
Switch PoE Dahua 6 ports

Ce switch propose donc un PoE propriétaire qui ne fonctionne qu’avec les périphériques Dahua ce qui est génial, pourquoi tous les constructeurs ne feraient pas la même chose pour que ce soit l’enfer sur Terre ?

Au final, j’ai été obligé de tirer un câble électrique de mon tableau jusqu’à ma cloture alors que le câble Ethernet était déjà présent dans la gaine et faire cohabiter un second cable dans une gaine ICTA pour aller jusqu’à mon écran. Un pur moment de bonheur je ne vous raconte pas…

Toujours est-il que j’avais choisi cette solution pour sa mise en place que je pensais aisée, mais je me retrouve avec une alimentation en plus dans mon tableau électrique et deux câbles dans mes gaines (alors qu’il faut éviter de mélanger des câbles électrique et Ethernet dans une même gaine).

Conclusion

Voila, cette petite présentation des normes PoE est terminée, je ne suis pas rentrer trop dans le détail parce que j’aurai pu parler de la négociation du courant à délivrer, des différentes méthodes qu’il existe pour faire transiter le courant dans le câble,… Mais ça devient très vite technique et j’aurai probablement dit des bétises.

Non, ici mon objectif principal était de vous prévenir qu’il faut se méfier et qu’il faut se renseigner lorsque l’on achète des équipements annoncés comme PoE. Il vaut mieux s’assurer de la présence des normes 802.3XX sur la documentation technique pour éviter les mauvaises surprises comme j’ai eu avec la marque Dahua.

Sinon le PoE c’est génial, je vous en reparlerai peut être lorsque je vous présenterai mon installation…

Partager sur Twitter